John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Mesure du biovolume de quelques espèces végétales autour de points d’eau en zone aride tunisienne Volume 18, numéro 4, 2007

Auteurs
Institut des régions arides (Ira), Laboratoire d’écologie pastorale, 4119 Médenine, Tunisie, Faculté des sciences, Campus universitaire, 2092 Tunis, Tunisie

Dans les parcours collectifs, et surtout durant la saison sèche, l’accès au pâturage est conditionné par la disponibilité en eau. La zone à proximité des puits se trouve être souvent extrêmement dégradée avec, éventuellement, disparition complète de la végétation. Ceci est le résultat d’une forte pression animale dont l’effet est remarquable à la fois sur le milieu physique et sur le cortège floristique. C’est dans ce contexte que cette étude est menée. Son principal objectif est d’étudier l’effet de la pression animale (piétinement et pâturage), selon un gradient simulé par la distance croissante à trois points d’eau situés dans la région d’El Ouara (sud tunisien), sur les biovolumes des espèces marquant la physionomie des steppes environnantes. Les mesures effectuées sur le terrain concernent les mesures du grand et du petit diamètre et de la hauteur d’un certain nombre de touffes dans des sites de plus en plus éloignés des puits. Les principaux résultats attestent le fait que le biovolume de chaque espèce diminue avec l’accroissement de la pression pastorale le long du gradient de pâturage.