John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Mares temporaires et risques sanitaires au Ferlo : contribution de la télédétection pour l’étude de la fièvre de la vallée du Rift entre août 2003 et janvier 2004 Volume 20, numéro 1, janvier-février-mars 2009

Auteurs
Centre de suivi écologique (CSE) BP 15532 Dakar-Fann Sénégal, Laboratoire de physique de l’atmosphère et de l’océan Siméon-Fongang/ESP-UCAD ESP-UCAD BP 5085 Dakar-Fann Sénégal, Médias-France Centre national d’études spatiales (CNES) 18, avenue Édouard-Belin BPI 2102 31401 Toulouse cedex 04 France, Bâtiment C 1 er étage 10, rue Hermès 31526 Ramonville Saint-Agne France
  • Mots-clés : eau de surface, fièvre de la vallée du Rift, télédétection, risque sanitaire, Sénégal
  • DOI : 10.1684/sec.2009.0170
  • Page(s) : 153-60
  • Année de parution : 2009

Autour des mares qui servent de gîtes larvaires pour les vecteurs (Aedes vexans et Culex poicilipes) de la fièvre de la vallée du Rift (FVR), se crée un environnement variable où les moustiques peuvent prospérer et contribuer à sa diffusion et transmission dans le Ferlo. La petite taille et la distribution complexe des mares exigent l’utilisation d’images satellites à très haute résolution (SPOT-5, 10 m) pour suivre leur évolution spatio-temporelle. Deux nouveaux indices sont ainsi développés : l’Indice de différence normalisée des mares (NDPI) et l’Indice de différence normalisée de turbidité (NDTI). Les mares avec une superficie au moins égale à 0,5 ha sont prédominantes quelle que soit la période ; elles représentent 65 à 92 % de toutes les mares durant la saison des pluies. Il a été développé également des cartes à risque délimitant la zone potentiellement occupée par les moustiques (ZPOM). Elles sont élaborées sur la base de la capacité de déplacement des vecteurs de la FVR autour des mares (rayons d’actions entre ~500-600 m). Entre la saison sèche et la saison des pluies, l’étendue spatiale de la région à risque est comprise entre 1 et 25 % de la zone d’étude. Les indices et les produits opérationnels présentés constituent la première étape vers la mise en place d’un système sanitaire d’alerte précoce dans la prévision des risques d’émergence de la FVR.