John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Approche écologique de la qualité de l‘eau des réservoirs dans la région semi‐aride de l‘État du Pernambouc (Nordeste brésilien) Volume 14, numéro 2, Avril 2003

Auteurs
Centre IRD, Bel Air, BP 1386, Dakar, Sénégal <bouvydakar.ird.sn>. Southampton Oceanography Centre, Southampton University, European Way, Southampton S014 3ZH, Royaume‐Uni. Instituto Tecnológico do Estado de Pernambuco (ITEP), Recife\PE, Brésil. Laboratório de Ficologia, Depto de Botânica, Museu Nacional, UFRJ, Quinta da Boa Vista, São Cristóvão, RJ, 20.940‐040, Brésil. Laboratório de Ecofisiologia e Toxicologia de Cianobactérias, NPPN, CCS, UFRJ, Ilha do Fundão, RJ, 21.941‐590, Brésil
  • Mots-clés : Qualité de l‘eau ; Cylindrospermopsis ; Réservoirs ; Nordeste brésilien.
  • Page(s) : 85-93
  • Année de parution : 2003

Les études de structure trophique et de fonctionnement des petits réservoirs du Nordeste brésilien ont été lancées en 1997, au pas de temps saisonnier, sur deux réservoirs particuliers de l‘État du Pernambouc (Ingazeira, Tapacurá), et poursuivies par des études à l‘échelle spatiale de 39 réservoirs au cours de la sécheresse de 1998, qui a fait suite au phénomène El Niño (ENSO). Les études saisonnières ont révélé une stratification verticale marquée en oxygène dissous de la colonne d‘eau des deux réservoirs, alors qu‘aucune stratification thermique n‘a été décelée, avec un refroidissement et\ou un réchauffement général de la colonne d‘eau. En raison du déficit pluviométrique de 1998, la profondeur moyenne des réservoirs a fortement diminué, induisant une concentration des sels nutritifs et donc une eutrophisation naturelle des réservoirs. La classe des cyanobactéries a présenté les plus fortes abondances en phytoplancton, avec une moyenne de 63 % de la densité totale. Le genre Cylindrospermopsis a été détecté dans 31 réservoirs (79,5 % du total) avec une dominance (> 50 % de la densité totale) dans 17 réservoirs (43 % du total). Dans les deux réservoirs types (Ingazeira et Tapacurá), Cylindrospermopsis a représenté, au cours des efflorescences, respectivement 100 % et près de 80 % de la communauté phytoplanctonique. Des bioessais réalisés sur des souris et sur des poissons ont indiqué la présence de neurotoxines dans les échantillons d‘efflorescences de plusieurs réservoirs. Un événement climatique de type El Niño peut donc influencer la qualité des eaux des réservoirs, en particulier la dynamique de la communauté du phytoplancton en eau continentale, comme cela est démontré fréquemment dans les écosystèmes océaniques.