John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Réhabilitation immunonutritionnelle d’enfants atteints de malnutrition sévère Volume 6, numéro 4, Juillet-Août 1996

Auteurs
ORSTOM, Laboratoire de nutrition tropicale, BP 5045, 34032 Montpellier cedex 2, France, CRIN, Facultad de Medicina, UMSS, CP 3119, Cochabamba, Bolivie.
  • Page(s) : 201-8
  • Année de parution : 1996

Le déficit immunitaire de l’enfant souffrant de malnutrition est connu de longue date mais rarement pris en compte dans le processus de récupération nutritionnelle. Le Centre de réhabilitation immunonutritionnelle (CRIN) de Cochabamba (Bolivie) s’est donné comme objectif de restaurer les aspects clinico-nutritionnels et immunologiques lors du traitement d’enfants atteints de malnutrition sévère. Les enfants admis au CRIN sont recrutés parmi ceux qui, âgés de 6 mois à 6 ans, séjournent à l’hôpital materno-infantile. Durant les deux mois de séjour dans le service, ils bénéficient d’un traitement global dispensé par une équipe pluridisciplinaire composée de pédiatres, d’immunologistes, de nutritionnistes, de psychologues et de sociologues. La récupération nutritionnelle est basée sur un modèle diététique en quatre phases. Le suivi de ces enfants au niveau anthropométrique, immunologique (échographie du thymus et sous-populations lymphocytaires) et psychologique est assuré pat l’équipe. Les études menées au CRIN ont montré : - une atteinte spécifique de l’immunité à médiation cellulaire avec involution thymique et taux élevé de lymphocytes immatures ; - un déphasage entre les vitesses de récupération clinico-nutritionnelle et immunologique, qui explique en grande partie les rechutes observées dans la plupart des centres de récupération nutritionnelle ; - une possibilité d’accélérer la récupération immunitaire grâce à un supplément journalier de zinc afin qu’elle coïncide avec la récupération nutritionnelle et permette une sortie plus rapide de l’enfant sans risque de rechute.