JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Quelques aspects du risque infectieux transfusionnel en France et dans les pays de l’Afrique sub-saharienne Volume 1, numéro 1, Avril 1991

Auteur
Centre de Secteur d’hémo-biologie-transfusion de Paris Centre, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital 75651 Paris cedex 13, France.
  • Page(s) : 53-8
  • Année de parution : 1991

Depuis le développement de l’épidémie de SIDA, le risque d’une contamination post-transfusionnelle alimente de plus en plus nos craintes à l’égard de la transfusion, alors que, parallèlement, cette thérapeutique n’a jamais été plus sûre que de nos jours, en raison des multiples contrôles et des mesures de sélection des donneurs qui ont été institués. Le problème conserve, cependant, un caractère parfois dramatique dans les pays où les endémies, l’hygiène de vie et le niveau de la santé publique ne permettent de prélever du sang que parmi une population déjà fortement contaminée. Donner aux structures transfusionnelles les moyens humains, matériels et administratifs de fonctionner est un objectif prioritaire mais dont la réalisation demandera du temps. Sensibiliser les utilisateurs de la transfusion aux stratégies d’économie de sang représente donc l’urgence dans un tel contexte.