JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Prévention de l’infection en milieu chirurgical dans les hôpitaux régionaux du Sénégal Volume 10, numéro 3, Mai - Juin 2000

Auteurs
Clinique de gynécologie obstétrique, CHU de Dakar, BP 15745 Dakar Fann, Sénégal.
  • Page(s) : 189-94
  • Année de parution : 2000

Il s’agit d’une étude d’évaluation de type audit des attitudes et des pratiques du personnel en matière de prévention de l’infection nosocomiale en milieu hospitalier. Une enquête qualitative a été réalisée auprès de toutes les catégories de personnel entre juillet 1998 et mars 1999, au niveau de cinq hôpitaux régionaux du Sénégal (Thiès, Kaolack, Saint-Louis, Diourbel et Louga). Le recueil des données a comporté deux volets : d’une part l’évaluation des connaissances par l’intermédiaire d’un questionnaire et d’autre part l’observation des attitudes et des pratiques du personnel. Le lavage des mains avant et après chaque procédure est rarement effectué ; le lavage chirurgical est souvent réalisé dans de mauvaises conditions. La décontamination du matériel souillé n’est pas effective, les instruments réutilisables sont nettoyés directement avec des mains nues ou revêtues de gants chirurgicaux usagés. L’équipement utilisé pour la stérilisation est vétuste et inadapté, les normes de stérilisation sont très rarement respectées. La circulation au niveau du quartier opératoire est désorganisée voire anarchique. Le personnel est très exposé au risque de contamination par le sang. Les déchets biomédicaux ne sont pas décontaminés, ils sont mal collectés et déversés directement dans la nature ; aucun des sites visités ne dispose d’un programme d’incinération de ces déchets. En conclusion, on peut affirmer que dans les sites visités il existe un risque élevé de contamination nosocomiale au cours des soins et/ou du reconditionnement du matériel réutilisable aussi bien pour le personnel que pour les patients qui y sont traités.