John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Prévalence et étiologies de l’amblyopie chez l’enfant camerounais de 5 à 15 ans à Yaoundé Volume 21, numéro 3, Juil-Août-Sept

Auteurs
Centre médical Innel BP 12715 Yaoundé Cameroun, Université de Yaoundé I Faculté de médecine et des sciences biomédicales Yaoundé Cameroun, Université des Montagnes Institut supérieur des sciences de la santé BP 208 Bangangté Cameroun

But : déterminer la fréquence de l’amblyopie et en étudier les étiologies dans une population de sujets camerounais âgés de 5 à 15 ans. Sujets et méthodes : étude rétrospective de dossiers de sujets camerounais âgés de 5 à 15 ans suivis dans un centre privé de soins oculaires de Yaoundé, de janvier 2008 à décembre 2010. Les sujets ont subi un examen ophtalmologique complet, comprenant notamment l’évaluation de la meilleure acuité visuelle sur une échelle logarithmique, une skiascopie sous cycloplégie et un examen orthoptique. L’examen biomicroscopique et l’examen du fond de l’œil ont permis d’exclure toute pathologie organique. Résultats : sur les 314 dossiers retenus, 28 sujets présentent une amblyopie, soit une fréquence de 8,9 % dans la population étudiée et de 10,3 % dans le groupe des amétropes ( n = 271). L’âge moyen des amblyopes est de 9,9 ±  3 ans. Les étiologies sont : les erreurs réfractives dans 93 % des cas (26 sur 28), et le strabisme dans les 7 % restants (2 sur 28). L’amblyopie est unilatérale dans 39 % des cas (11 sur 28) et bilatérale dans 61 % (17 sur 28). La fréquence de l’amblyopie profonde est de 18 %, celle de l’amblyopie moyenne également de 18 % et celle de l’amblyopie légère de 64 %. Conclusion : l’amblyopie est présente chez environ 1 sujet sur 10 dans notre série. Les erreurs réfractives en sont la principale étiologie. Elle est plus fréquemment bilatérale et de forme légère. L’examen ophtalmologique systématique serait souhaitable chez l’enfant, pour un dépistage et une prise en charge précoce de l’amblyopie.