JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Les tropies sensorielles : aspects épidémiologiques à l’Hôpital général de Douala (Cameroun) Volume 10, numéro 3, Mai - Juin 2000

Auteurs
Service d’ophtalmologie, Hôpital général de Douala, BP 4856, Douala, Cameroun.
  • Page(s) : 201-3
  • Année de parution : 2000

Cette étude a été entreprise afin de déterminer les caractéristiques épidémiologiques des tropies sensorielles. Il s’agit d’une étude rétrospective qui s’est déroulée dans le service d’ophtalmologie de l’Hôpital général de Douala de novembre 1991 à novembre 1999. Les tropies sensorielles représentaient 22,5 % de l’ensemble des strabismes dans notre série ; 80,4 % des cas sont apparus avant l’âge de 1 an et 19,6 % après. Toutes les ésotropies sont apparues avant 1 an d’âge. Les tropies sensorielles étaient associées à une amblyopie profonde dans 89,3 % des cas, à une fixation excentrique dans 78,6 % et à un nystagmus dans 53,6 % des cas. Nous avons noté une grande diversité dans les étiologies dont les plus fréquentes étaient : l’albinisme (19,6 %), les cicatrices de choriorétinite (16,1 %), les cataractes unilatérales (16,1 %), les atrophies du nerf optique (16,1 %) et les amétropies (8,9 %). Les auteurs préconisent des mesures préventives pour certaines étiologies.