JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Le recyclage des eaux usées et les moustiques Volume 5, numéro 2, Mars-Avril 1995

Auteurs
SIAAP, SEEM, 14, Allée François-1 er, 93600 Aulnay-sous-Bois, France, Orstom, 213, rue Lafayette, 75010 Paris, France.
  • Page(s) : 89-94
  • Année de parution : 1995

Le recyclage des eaux usées dans le complexe d’Achères, en région parisienne, est basé sur des techniques industrielles perfectionnées et sur des procédés agricoles plus simples. Ces derniers, champs d’épandage et bassins de décantation, créent de multiples réservoirs d’eau où se développent plus de dix espèces de moustiques. Aedes caspius est la nuisance dominante pour les riverains. Il faut y ajouter Culex pipiens dans les égouts des lotissements et des agglomérations voisines. La lutte contre les moustiques se fonde sur le traitement précoce des gîtes larvaires, réalisé par des pulvérisations au sol. Le téméphos et le fénitrothion sont utilisés contre A. caspius, et le Spherimos® ( Bacillus sphaericus) contre C. pipiens. Les deux premiers sont sans danger pour l’homme et peu agressifs pour l’environnement dans de bonnes conditions d’emploi. Le troisième est totalement inoffensif. La nuisance due aux Aedes a été pratiquement éliminée. La lutte contre les Culex, en milieu urbain, confiée aux employés municipaux a donné des résultats inégaux suivant les communes. Dans la zone sous la responsabilité technique du SIAAP, la nuisance des Culex a pratiquement disparu. Les techniques utilisées à Achères, d’exécution facile, sont transférables aux pays en développement et aux DOM-TOM.