JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Le pian chez les Pygmées, indicateur d’une régression de l’accès aux soins en Afrique Centrale Volume 3, numéro 2, Mars-Avril 1993

Auteurs
Département biologie, OCEAC, Département entomologie médicale, OCEAC, Département Santé publique ; OCEAC, BP 288, Yaoundé, Cameroun.
  • Page(s) : 128-32
  • Année de parution : 1993

Le pian, favorisé par un climat chaud et humide, est une tréponématose non vénérienne endémique en Afrique Centrale. Cette affection de l’enfance est à l’origine de complications cutanées et osseuses graves et invalidantes. Dans les années soixante, sa grande sensibilité aux pénicillines avait permis grâce à des campagnes thérapeutiques de masse de diminuer fortement sa prévalence. Depuis 15 ans, de nombreuses études faites en République Centrafricaine, au Zaïre, au Congo et au Cameroun montrent une résurgence de cette maladie à partir d’une population socialement et économiquement défavorisée : les Pygmées. Ce peuple nomade ne bénéficie pas de structures de soins adaptées et reste une cible privilégiée à la dissémination du pian. L’extension de cette maladie à d’autres populations confirme la dégradation du système de santé en Afrique Centrale. Il paraît urgent de proposer de nouvelles campagnes de masse pour contrôler le pian dans cette région.