JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Impact des rideaux imprégnés de deltaméthrine sur les vecteurs et la morbidité palustre : résultats à Ankazobe, sur les plateaux de Madagascar Volume 7, numéro 1, Janvier-Février 1997

Auteurs
Institut Pasteur de Madagascar, BP 1274, Antananarivo 101, Madagascar.
  • Page(s) : 39-45
  • Année de parution : 1997

L’éventuelle efficacité de rideaux imprégnés de deltaméthrine a été testée dans le village d’Ankazobe, sur les plateaux de Madagascar, de février 1993 à juin 1994. L’étude est fonder à la fois sur la réduction du nombre de piqûres d’Anophèles funestus reçues par les occupants des maisons protégées et sur la baisse du nombre d’accès cliniques qu’ils ont exprimés. Dans 46 maisons, des rideaux imprégnés (I) ont été disposés et dans 45 autres, servant de témoins, on a placé des rideaux non imprégnés (NI). La réduction du contact homme-vecteur dans les habitations avec rideaux imprégnés a été très nette : en 1993, on a observé 65 % de piqûres/homme/nuit de moins dans le troupe 1 (1,75) que dans le groupe NT (4,95) et, en 1994, cette différence a été de 40 % (1,71 et 2,84). De février à juillet 1993, aucune différence significative n’a été mise en évidence pour la morbidité : 103 cas de paludisme chez 244 habitants du groupe I et 117 cas chez 257 habitants du groupe NI ont été recensés. Cependant, durant la période de pullulation des moustiques de murs à mai, il y a eu significativement moins de cas dans le groupe I (68) que dans le groupe NI (94). De janvier à juin 1994, la différence a été nette : il n’y a eu que 35 accès palustres parmi les 208 villageois du groupe I contre 65 accès chez les 223 personnes composant le grimpe NI. Malgré une diminution globale de la transmission d’une année à l’autre, les résultats montrent l’efficacité des rideaux imprégnés à réduire le nombre des cas de paludisme. Cette étude souligne également les difficultés, d’ailleurs bien connues, d’interprétation des données obtenues sur de petits échantillons randomisés dans une situation de faible transmission. Elle n’écarte pas pour autant une prise en considération éventuelle des rideaux imprégnés dans un programme de lutte intégrée contre le paludisme en zone d’endémie instable.