John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

Fièvres prolongées inexpliquées : étiologies et approche diagnostique Volume 1, numéro 5, Décembre 1991

  • Auteur(s) : Olivier Lortholary, Loïc Guillevin , Département de médecine interne, hôpital Avicenne, Université Paris-Nord, 125 route de Stalingrad, 93009 Bobigny, France.
  • Page(s) : 369-74
  • Année de parution : 1991

Les FPI restent un problème diagnostique et parfois thérapeutique préoccupant. Les maladies infectieuses représentent l’étiologie principale, parmi lesquelles un tiers sont d’origine tuberculeuse. Viennent ensuite les cancers et les maladies inflammatoires. Le bilan initial doit comporter des prélèvements bactériologiques, un examen otorhinolaryngologique et stomatologique, puis rapidement un scanner abdominal qui a une rentabilité diagnostique de 28 %. Les tests thérapeutiques aux antituberculeux, anti-inflammatoires non stéroïdiens et corticoïdes restent toujours utiles en cas de négativité du bilan para-clinique.