JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Evaluations en cases-pièges de l’effet protecteur de moustiquaires non imprégnées d’insecticide dans la prévention des piqûres d’Anopheles gambiae s.s. Volume 10, numéro 6, Novembre - Décembre 2000

Auteurs
Laboratoire de lutte contre les insectes nuisibles (LIN/IRD), 911, avenue Agropolis, BP 5045, 34032 Montpellier Cedex 1, France.
  • Page(s) : 413-7
  • Année de parution : 2001

Une étude sur l’effet protecteur de moustiquaires non imprégnées d’insecticide dans la prévention des piqûres de moustiques a été conduite dans les stations expérimentales de Yaokoffikro et de M’bé en Côte d’Ivoire. Trois conditions ont été testées en cases-pièges : moustiquaires trouées (Yaokoffikro) et moustiquaire intacte ainsi que case dépourvue de moustiquaire (M’bé). Les résultats montrent que, par rapport aux deux autres conditions expérimentales, l’utilisation d’une moustiquaire intacte diminue de 70 % le taux de gorgement d’Anopheles gambiae (24 %), ce qui accentue son exophilie naturelle (38 %). La mortalité relevée avec la moustiquaire intacte (7,4 %) est significativement plus importante que celle enregistrée dans la case sans moustiquaire (5,1 %) mais elle n’est pas significative par rapport aux moustiquaires trouées (4,3 %).