JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Évaluation in vitro de la sensibilité de Plasmodium falciparum à la chloroquine dans la région de l’océan Indien dans le cadre du réseau d’étude de la résistance (RER) Volume 13, numéro 2, Avril 2003

Auteurs
Groupe de recherche sur le paludisme, Institut Pasteur de Madagascar, BP 1274, Antananarivo (101), République de Madagascar  < milijaonpasteur.mg > . Ministère de la santé, Institut d’hygiène sociale, Analakely, Antananarivo (101), République de Madagascar

Depuis cinquante ans, la chloroquine est l’antipaludique de première ligne pour traiter les accès palustres simples à Madagascar et dans l’Union des Comores. Des cas de paludisme résistant au traitement par chloroquine sont évoqués dans ces deux pays, sans avoir toujours été confirmés. La stratégie et la politique de lutte contre le paludisme nécessitent des données fiables. Afin d’actualiser l’état des connaissances sur la sensibilité de Plasmodium falciparum aux antipaludiques, le ministère de la Santé et l’Institut Pasteur de Madagascar ont créé, en décembre 1999, le réseau d’étude de la résistance - paludisme (RER). En 2000 et 2001, 18 sites d’étude ont été impliqués dans ce réseau (17 à Madagascar et 1 aux Comores). Des agents de santé ont été formés principalement au diagnostic microscopique du paludisme et à sa prise en charge. Pour pallier le manque de personnel compétent dans les structures de santé, et pour des raisons technique et logistique, les activités du RER ont privilégié l’étude in vitro de la sensibilité de P. falciparum à la chloroquine en utilisant la technique du microtest isotopique. Des échantillons de sang veineux ont été collectés chez des malades infestés par Plasmodium sp., avec une prédominance de P. falciparum (989/1036). Sur 564 tests in vitro effectués, 432 (76,6 %) ont été interprétables. Les résultats montrent que 94,3 % (381/404) des isolats de P. falciparum à Madagascar sont de phénotype chloroquinosensible et que la prévalence des isolats chloroquinorésistants est plus élevée aux Comores (8/28). Le fonctionnement du réseau RER et la place de l’étude in vivo, de l’antipaludogramme et du génotypage des marqueurs de résistance dans la stratégie de surveillance de la sensibilité de P. falciparum dans la sous-région de l’océan Indien sont discutés.