JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Étude d’un foyer de bilharziose à S. intercalatum à Ayanabo (Gabon) Volume 3, numéro 2, Mars-Avril 1993

Auteurs
Laboratoire d’immunologie et de biologie parasitaire, Université de Bordeaux II, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux Cedex, France, Centre international de recherches médicales de Franceville, BP 769, Franceville, Gabon, Laboratoire de parasitologie médicale, Université de Bordeaux II, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux Cedex, France.
  • Page(s) : 104-11
  • Année de parution : 1993

Un antigène caractéristique du genre Schistosoma est décelé dans les urines de sujets atteints de bilharziose à S. intercalatum à l’aide d’un anticorps monoclonal. Trois techniques sont choisies pour la détection de l’antigène urinaire : l’inhibition de l’hémagglutination passive, l’hémagglutination reverse et le test ELISA sandwich afin d’évaluer la prévalence de la bilharziose à S. intercalatum dans le village d’Ayanabo au Gabon. Les résultats obtenus avec ces trois techniques sont comparés à ceux des examens classiques, coprologiques et séro-immunologiques, effectués avant l’instauration du traitement des gîtes à Bulinus forskalii, situés à proximité du village, et avant l’administration systématique de Praziquantel à tous les habitants âgés de moins de 30 ans, ainsi qu’à tous les sujets émettant des œufs dans les selles.