JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Éléments du diagnostic biologique et pronostique du myélome multiple : place d'une étude marocaine Volume 20, numéro 4, octobre-novembre-décembre 2010

Auteurs
CHU Hassan-II Laboratoire central d'analyses médicales Laboratoire d'hématologie BP 1835 Atlas Fès Maroc

Objectifsle but de cette étude est de préciser les éléments du diagnostic biologique du myélome multiple (MM) et de rechercher les facteurs pronostiques à partir d'une étude rétrospective.Méthodesl'étude a porté sur dix patients colligés au service de médecine interne et au laboratoire d'hématologie du CHU Hassan-II durant une période de 12 mois (janvier à décembre 2009). l'ensemble des patients ont bénéficié des examens biologiques suivants : numération formule sanguine, vitesse de sédimentation (VS), électrophorèse des protéines (EPP) sériques et urinaires, myélogramme, créatinémie, calcémie, β2-microglobuline, lactate déshydrogénase (LDH) et protéine C réactive (CRP).Résultatsdans cette série, l'âge moyen des patients était de 59 ans et le sex-ratio de 1,3. Les examens biologiques réalisés ont mis en évidence une anémie inférieure à 12 g/dL dans 80 % des cas, le type immunologique prédominant est l'IgG (50 %) et le taux du composant monoclonal médian était 28 g/L. Le bilan pronostique a objectivé une élévation de la β2-microglobuline dans un cas, de même que pour la créatinémie tandis que la CRP était augmentée chez tous les patients.Conclusionles résultats obtenus à la suite de cette étude ne diffèrent pas de ceux obtenus dans les autres séries. L'EPP et le myélogramme sont des éléments majeurs du diagnostic, puisqu'ils permettent d'écarter une gammapathie monoclonale de signification indéterminée (GMSI) dont la prise en charge diffère complètement de celle du MM. La β2-microglobuline et la CRP apparaissent comme des facteurs pronostiques indépendants et révèlent des informations importantes en termes de survie.