John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Effets des exercices physiques sur la cellularité adipeuse des femmes obèses préménopausées Volume 14, numéro 3, Juillet-Août-Septembre 2004

Auteurs
Laboratoire Activités physiques et sportives (APS) et motricité Institut national de la jeunesse, de l’éducation physique et du sport (INJEPS), Université d’Abomey Calavi (UAC), 01 BP 169, Porto-Novo Bénin kingpierre1@hotmail.com, Unité de biologie humaine Faculté des sciences de la santé (FSS) Université d’Abomey Calavi (UAC), 01 BP 188, Cotonou Bénin cytogen@intnet.bj
  • Mots-clés : Obésité, Exercice physique, Gynécologie-obstétrique, Bénin
  • Page(s) : 183-6
  • Année de parution : 2004

Le but de cette étude béninoise est de quantifier la charge d’entraînement gymnique supervisé et d’étudier son effet sur la cellularité adipeuse des femmes obèses préménopausées. Parmi elles, six ayant 1 à 2 ans de pratique gymnique sont choisies à cause de leur régularité aux séances d’entraînement et six autres constituent le groupe témoin. Une biopsie chirurgicale suivie de confection de coupes histologiques et d’une étude morphométrique ont été réalisées auprès de ces femmes après un programme d’entraînement régulier de 6 mois. Les résultats obtenus montrent que : tous les sujets souffrent d’une obésité de troisième classe et de type androïde ; le contenu lipidique et le nombre total des adipocytes sont élevés chez les obèses sédentaires comparées aux obèses entraînées. On peut conclure que la pratique régulière d’exercice gymnique supervisé est un bon remède contre l’obésité car elle permet de réduire le contenu lipidique des adipocytes provoquant ainsi la diminution de la masse adipeuse.