JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Différence de réactivité des sérums de patients infectés par le VIH-2 sur les antigènes VIH-1 en fonction de leur origine géographique Volume 4, numéro 1, Janvier-Février 1994

Auteurs
Laboratoire de virologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard, 75877 Paris Cedex 18, France, Sanofi-Diagnostics Pasteur, 92430 Marnes-la-Coquette, France.
  • Page(s) : 27-31
  • Année de parution : 1994

La réactivité croisée sur les antigènes VIH-1 de quatre-vingt-dix-huit sérums de patients infectés par VIH-2 a été étudiée sur les tests EIA compétition et Western-Blot. Les sérums ont été prélevés durant des études épidémiologiques dans les îles du Cap-Vert (n = 47) et au Mali (n = 51). Les réactions croisées des sérums VIH-2 sur les antigènes VIH-1 sont statistiquement plus fréquentes avec les sérums des patients maliens. Des résultats identiques sont observés avec les sérums prélevés chez des patients africains résidant en France : les sérums des patients VIH-2 originaires du Burkina Faso, du Ghana, de la Côte-d’Ivoire et du Mali sont plus réactifs sur les antigènes VIH-1 que les sérums VIH-2 des patients originaires des pays de la côte atlantique ouest (Cap-Vert, Guinée-Bissau, Sénégal). Ces résultats montrent l’importance de l’utilisation de tests spécifiques pour le dépistage de VIH-2. Il est également nécessaire, lors des évaluations des trousses de diagnostic et des contrôles de qualité, d’utiliser des panels incluant des sérums de différentes origines géographiques.