JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Complications maternelles des césariennes : analyse rétrospective de 3 231 interventions à la maternité universitaire de Casablanca, Maroc Volume 10, numéro 6, Novembre - Décembre 2000

Auteurs
30, rue 78, Hay Moulay Abdellah, Aïn Chok, Casablanca, Maroc.
  • Page(s) : 419-23
  • Année de parution : 2001

A travers l’analyse rétrospective de 3 231 césariennes effectuées à la maternité universitaire de Casablanca entre 1994 et 1997, les auteurs ont évalué la mortalité et la morbidité maternelles de la césarienne. L’incidence de la césarienne était de 12,4 %. Ses indications ont été prophylactiques dans 627 cas (19,4 %), urgentes dans 454 cas (14,1 %) et au cours du travail dans 2 150 cas (66,5 %). Nous avons eu 9 décès maternels (2,8 ‰) dont l’un était lié à l’acte chirurgical. Les complications peropératoires ont été dominées par une hémorragie grave dans 39 cas (1,2 %) nécessitant une hystérectomie d’hémostase dans 6 cas (0,2 %), des lésions viscérales à type de plaie vésicale dans 20 cas (0,6 %), urétérale dans 3 cas (0,1 %) et intestinale dans 3 cas (0,1 %). La morbidité postopératoire a été marquée par le risque infectieux dominé par l’endométrite (5,1 %). Les complications thromboemboliques ont été notées dans 7 cas (0,2 %). Quoique constituant le seul geste salvateur dans de nombreuses situations aussi bien pour la mère que pour l’enfant, la césarienne s’accompagne d’une mortalité et d’une morbidité maternelles supérieures à celles d’un accouchement naturel ; ainsi, ses indications doivent toujours être justifiées.