JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Aspects actuels de la grossesse extra-utérine à Libreville (Gabon) : à propos de 153 cas Volume 12, numéro 4, Octobre - Décembre 2002

Auteurs
Maternité Joséphine-Bongo, BP 3976 Libreville Gabon

L'incidence de la grossesse extra-utérine (GEU) est en augmentation dans le monde, et sa prise en charge a évolué surtout dans les pays développés. L'objectif de notre étude a été d'évaluer les aspects actuels de la GEU à Libreville (Gabon) et de proposer des actions susceptibles d'améliorer son pronostic vital en milieu africain. Il s'agit d'une étude à recrutement prospectif, elle a porté sur 153 cas de GEU prise en charge entre le 1er février 1997 et le 31 juillet 2000. La fréquence moyenne a été de 2,3 %. Elle a été régulièrement croissante passant de près de 2 % en 1997 à 3,15 % en 2000. L'âge moyen des patientes a été de 29 ans. La GEU n'a pas été diagnostiquée avant 17 ans. Elle a concerné toutes les parités. Le terme moyen de la grossesse a été de 8 semaines d'aménorrhée. Trois investigations para-cliniques ont conduit à la confirmation du diagnostic (échographie, culdocentèse, dosage des betahCG plasmatiques). La laparotomie a été la principale attitude thérapeutique. Aucun décès maternel n'a été enregistré. La sensibilisation des populations féminines en âge de procréer à consulter précocement, l'équipement des formations hospitalières des moyens d'investigations para-cliniques et la motivation du personnel sont des actions susceptibles de réduire la létalité de la GEU en Afrique.