John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

Anthropologie de la santé et éducation pour la santé Volume 1, numéro 5, Décembre 1991

  • Auteur(s) : Yannick Jaffré , Projet FAC d’appui à la division EPS, Ministère de la santé publique, B.P. 12078, Niamey, Niger.
  • Page(s) : 406-14
  • Année de parution : 1991

L’éducation pour la santé n’a souvent été pensée et décrite que sous la forme d’une transmission de message. Ce modèle théorique conduit à décrire les populations sous la forme de « groupes cibles » et les pratiques sociales uniquement sous le terme de « comportement ». Ce vocabulaire ne peut rendre compte de la complexité des actions préventives. La diversité de celles-ci est liée aux modes de transmission des pathologies, et aux diverses articulations entre des propositions techniques médicales et leur possible application sociale. En termes de formation et d’action, ceci implique de repenser la place de l’anthropologie de la santé dans les cursus de formation en santé publique. Plus qu’un cours autonome, sa fonction est de confronter pour chaque « chapitre médical », les propositions techniques avec un ensemble de savoirs, représentations et pratiques populaires. Parallèlement, il importe d’initier des recherches en sciences sociales tenant compte des difficultés des praticiens de « terrain ». Cette démarche doit avoir pour but, non plus seulement de dispenser un savoir de type anthropologique à des étudiants de santé publique, mais de les former à une capacité de dialogue avec les populations et les patients dont ils ont la charge.