JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Analyse des évacuations sanitaires en gynécologie-obstétrique à Bangui, Centrafrique Volume 10, numéro 6, Novembre - Décembre 2000

Auteurs
Service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital communautaire de Bangui, Centrafrique.
  • Page(s) : 399-405
  • Année de parution : 2001

Au cours d’une étude menée pendant une période de 12 mois dans le service de référence nationale en gynécologie-obstétrique de l’hôpital communautaire de Bangui, nous avons enregistré 1 369 évacuées sur un total de 5 020 admissions dans le service, ce qui représente 27,3 %. Les évacuations étaient faites dans 73,8 % des cas pour des raisons obstétricales. Les évacuations étaient justifiées dans 73,1 % des cas. Ces évacuations justifiées étaient faites pour des raisons obstétricales dans 96,5 % des cas. Les évacuations non justifiées avaient donné lieu à un accouchement normal dans 97,0 % des cas. Les erreurs diagnostiques avaient été relevées dans 16,5 % des cas d’évacuations. Par rapport au pronostic, nous avons déploré 91 décès en période périnatale, soit 96 ‰ naissances ; 37 décès maternels (pour les 39 décès enregistrés dans le service), ce qui représentait 94,9 % de tous les décès, 2,7 % parmi les évacuées. La mortinatalité était plus élevée dans les évacuations tardives. Chez les mères, les causes des décès étaient, pour les plus fréquentes : les hémorragies de la délivrance, les infections sévères, la rupture utérine, les déchirures des parties molles.