John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

Abcès amibien du foie à Yaoundé Volume 9, numéro 2, Mars - Avril 1999

Auteurs
Service d’hépatogastro-entérologie ; BP 3495, Yaoundé, Cameroun.
  • Page(s) : 119-22
  • Année de parution : 1999

Dans un travail à deux volets, prospectif et rétrospectif, 96 abcès amibiens du foie ont été étudiés chez 77 patients, âgés de 20 à 65 ans, avec une prédominance du sexe masculin (3/1). Les arguments diagnostiques ont été cliniques, radiologiques et biologiques. Sur le plan clinique, les signes et symptômes le plus souvent rencontrés ont été la douleur à l’ébranlement (100 %), la fièvre (92,2 %), une pesanteur de l’hypochondre droit (89,6 %), une hépatomégalie (45,4 %), et un amaigrissement (39,6 %). L’échographie a révélé que les abcès étaient généralement situés dans le foie droit (65,6 %) et que leur diamètre était compris entre 20 et 125 mm. Le volume du pus ramené lors des drainages variait de 80 à 2 500 ml. Nous avons enregistré 10,4 % d’atteinte pleuro-pulmonaire. La sérologie de l’amibiase a été fortement positive dans la quasi-totalité des cas et une sérologie VIH (réalisée dans le volet prospectif) a été positive dans 11,6 % des cas. L’abcès amibien du foie a semblé primitif dans 66 % des cas. Le traitement a essentiellement consisté en l’administration de métronidazole couplé, le cas échéant, à un drainage sous contrôle échographique. Nous avons enregistré 2 décès et le reste des patients a connu une guérison totale après une hospitalisation dont la durée moyenne était de 13 jours.