John Libbey Eurotext

Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement

MENU

L’aphasie du sujet âgé Volume 8, numéro 1, mars 2010

Auteurs
CMRR et neuropsychologie, Pôle de psychiatrie et neurologie, CHU de Grenoble, Laboratoire de psychologie et neurocognition, CNRS UMR 5105, Grenoble, Consultation Mémoire, Service de gériatrie, CH de la Région d’Annecy
  • Mots-clés : aphasie, langage, vieillissement, accident vasculaire cérébral, démence
  • DOI : 10.1684/pnv.2009.0185
  • Page(s) : 43-51
  • Année de parution : 2010

L’aphasie est un trouble fréquent chez le sujet âgé. Elle est le plus souvent secondaire à des lésions vasculaires ou neurodégénératives. Il est possible de rencontrer chez les sujets âgés des tableaux aphasiques isolés dont le diagnostic et la prise en charge sont les mêmes que chez des sujets plus jeunes. Souvent néanmoins, l’évaluation et la caractérisation sémiologique des troubles sont difficiles en raison de la présence de symptômes associés non linguistiques (troubles attentionnels et dysexécutifs, troubles sensoriels, troubles thymiques, troubles comportementaux), de la fatigabilité des patients et de la plus grande fréquence des troubles de compréhension. Le diagnostic positif et étiologique est en conséquence rendu plus ardu. Il est alors nécessaire de s’aider d’une évaluation orthophonique et neuropsychologique précise, d’une évaluation neuropsychiatrique et des moyens d’imagerie appropriés (l’IRM tient une place de choix). Il importe aussi de bien connaître la sémiologie aphasique et les différents tableaux aphasiques rencontrés après une lésion vasculaire et dans le cadre des affections neurodégénératives, Alzheimer et apparentées. Une prise en charge doit être proposée même chez des patients très âgés, dans la mesure où le trouble du langage perturbe la communication. Néanmoins, cette prise en charge est souvent limitée en raison de symptômes associés.