JLE

Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement

MENU

La prévention en gérontologie Volume 1, numéro 1, Mars 2003

Auteurs
Clinique de la Porte-Verte, 6, avenue Maréchal Franchet d’Esperey, 78000 Versailles

Le vieillissement des pays industrialisés est une incitation forte à développer une politique gérontologique dynamique, au sein de laquelle la prévention occupe encore une place trop modeste. Elle ne peut être fondée exclusivement sur une approche médicale, mais doit intégrer les facteurs psychologiques, sociaux et environnementaux, en s’intéressant tout particulièrement aux événements de vie et à leurs conséquences. Aussi, serait-il plus logique de parler de « gestion du vieillissement » en s’appuyant sur la promotion de la santé. L’objectif est bien la qualité de la vie du plus grand nombre permettant de bénéficier d’un « vieillissement réussi ». Pour y parvenir, les actions de prévention doivent prendre en compte le comportement individuel dont les caractéristiques, face à un ou plusieurs facteurs de risque, sont déterminantes dans l’adhésion aux initiatives proposées. Mais au-delà de la conscience préventive individuelle et collective, il est nécessaire que les décideurs fassent des choix adaptés, en proposant des actions organisées qui seront contributives si elles sont conçues de manière globale.