JLE

Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement

MENU

Intérêt du GPcog pour le repérage d’une population âgée à risque élevé de démence Volume 4, numéro 1, Mars 2006

Auteurs
Service hospitalo-universitaire de psychiatrie du sujet âgé, Centre hospitalier Esquirol, Limoges, UF Psychiatrie du sujet âgé, CHG Quimperlé

Le GPcog est la version française d’un outil australien de détection de la démence chez la personne âgée, en 9 points pour sa première partie, complétée par une seconde partie en 6 points pour augmenter sa spécificité par un interrogatoire familial. Il s’agit d’un test rapide et fiable, bien accepté par les malades et leur famille. Le but de l’étude était de vérifier la fiabilité de l’outil dans une population psychogériatrique. La population étudiée comportait 280 patients hospitalisés en psychogériatrie, dont 182 sujets déments, principalement atteints d’une maladie d’Alzheimer. L’âge moyen des sujets était de 77,8 ± 7,0 ans pour les hommes (n = 116) et de 80,4 ± 6,6 ans pour les femmes (n = 164). Les résultats du GPcog ont été comparés à ceux du MMSE et du test des 5 mots de Dubois. La sensibilité du GPcog pour le diagnostic de démence était de 96 %, la spécificité de 62 %, la valeur prédictive positive de 83 % et la valeur prédictive négative de 90 %. Ces résultats sont comparables à ceux qui ont été obtenus avec la version anglaise. Ce test a l’intérêt de pouvoir être réalisé par des personnels non spécialisés.