John Libbey Eurotext

Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement

MENU

Influence de la douleur sur la cognition Volume 4, numéro 1, Mars 2006

Auteurs
Jeune Equipe : Neuropsychologie et Cognition auditive, Université Charles de Gaulle Lille 3, Villeneuve d’Ascq, Intégration centrale de la douleur chez l’homme, EMI 342, Saint-Étienne

La douleur est une expérience subjective aux aspects multidimensionnels. Le déficit fonctionnel des patients douloureux s’exprime notamment par une plainte cognitive. Au cours de cet article, seront abordés les répercussions cognitives de la douleur, les facteurs associés à ces difficultés ainsi que les facteurs iatrogènes y participant. L’ensemble des travaux montre que la relation douleur-cognition est complexe et implique plusieurs facteurs dont la dépression, l’anxiété et les traitements médicamenteux entre autres. Ces facteurs interagissent entre eux et conduisent alors à une plainte cognitive souvent spécifique à chaque patient.