John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Ventilation nasale et récidive Volume 71, numéro 2, Avril 2000

Auteurs

Les relations de cause à effet entre «troubles de la ventilation nasale» et «récidive» ont hérité des controverses plus que centenaires qui animent le débat entre écoles d'orthodontie67. Ces différends relèvent, en partie au moins, de la précision insuffisante avec laquelle les deux concepts de «ventilation nasale normale» et de «récidive» sont généralement utilisés. Plutôt que de refaire leur historique, nous voudrions avancer quelques propositions destinées à nous sortir de l'embarras incertain où cette difficulté nous place. Nous nous sommes donc efforcés :

1. de définir avec exactitude ce que nous entendons par «ventilation nasale optimale» et par «récidive» ;

2. de déterminer ensuite les mécanismes au moyen desquels l'obstruction nasale peut altérer les formes de la face ;

3. d'en déduire enfin une conduite thérapeutique capable d'étendre notre maîtrise de ces altérations. En gardant présent à l'esprit que pour légitimer le risque d'une thérapeutique, pour en reconnaître le bénéfice et en justifier le coût (que la récidive peut rendre prohibitif), le clinicien doit pouvoir fonder ses options sur un faisceau d'arguments cohérents.