John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Usage multiple des ancrages squelettiques : mise à profit des mini-vis d’ancrage pour améliorer l’esthétique lors du traitement actif et lors de la contention Volume 89, numéro 1, Mars 2018

Auteurs
1 13 rue du Temple,
68300Saint-Louis, France
2 Département d’orthodontie, Faculté d’odontologie,
rue Guillaume Paradin,
69372Lyon cedex 08, France
* Auteur pour correspondance : docteur.renger@orange.fr

Introduction : Les principaux échecs de tractions canines sont dus à un défaut d’ancrage, une direction de traction inadéquate, une force non contrôlée. Une adolescente (10 ans et 9 mois) se présente avec 13 et 23 incluses en position palatine ; 12 et 22 présentent une anomalie de taille par défaut. Deux mini-vis, insérées en mésio-palatin de 16 et 26, permettent de sécuriser la traction de 13 et 23, l’appareil multi-attache n’étant installé que dans un second temps. Après la dépose du multi-attache, les mini-vis sont laissées en place. Elles permettent d’assurer la contention en stabilisant la plaque palatine, d’éviter arcs et crochets métalliques parfois sources d’instabilités occlusales et souvent inesthétiques lors du sourire. Discussion : Les alternatives sont discutées : Ballista spring, mini-vis fixée dans la suture palatine, arc de Nance… Conclusion : L’utilisation à des fins multiples des ancrages squelettiques temporaires lors de traction de canine incluse palatine (spécifiquement dans les cas d’inclusions bilatérales) ouvre des possibilités intéressantes en sécurisant le déplacement canin, en permettant de s’affranchir quasiment de la coopération du patient (absence de perte d’ancrage antéro-postérieure). Le confort du patient (diminution de l’encombrement lié à l’appareil) et celui de son praticien (activations facilitées) sont ainsi augmentés. La durée globale de traitement avec multi-attache peut être diminuée et la contention est rendue plus efficace et plus esthétique lors du sourire.