John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Séniors et orthodontie : du déni au choix raisonné Volume 85, numéro 3, Septembre 2014

Auteurs
* Auteur pour correspondance : bruno.grollemund@gmail.com

Lorsque des patients âgés de plus de 60 ans décident d’entreprendre un traitement d’orthodontie, leurs motivations ne sont pas qu’esthétiques, elles portent aussi sur la préservation de leur capital biologique. Leurs traitements, souvent complexes, tiennent compte de spécificités liées à leur passé dentaire, voire orthodontique, et s’affranchissent, parfois par des compromis, de contraintes imposées par l’occlusion, par le parodonte ou par des prothèses dont certaines sont implanto-portées. La solution apportée à leur demande a longtemps relevé exclusivement de la pose d’artifices prothétiques. Pour certains, la forme originelle des dents participant au sourire fait partie intégrante de leur personnalité. Leur maintien par un traitement d’orthodontie évite une transformation brutale de leur sourire et préserve leur identité. Les choix thérapeutiques associant à l’orthodontie la prothèse et parfois la chirurgie préservent la sénescence d’un visage.