John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Quelles sont les caractéristiques céphalométriques des « bons » et des « mauvais » dans les dessins animés ? Volume 88, numéro 3, Septembre 2017

Auteurs
* Auteur pour correspondance : schauty@club-internet.fr

Introduction : L’objectif de l’étude est de rechercher le lien entre certaines caractéristiques physiques du visage et l’intention de donner un caractère psychologique «bon» ou «mauvais» aux personnages de dessins animés. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé 60 tracés céphalométriques et comparé, à l’aide de tests statistiques, les profils. Résultats : Le profil «mauvais» se rapprocherait plus du profil «normal» humain réel que le profil «bon». Les profils perçus dans les dessins animés comme «bons» seraient stéréotypés. Ainsi, tout profil sortant de la norme peut être interprété comme désagréable et associé à des traits de caractères «mauvais». Le profil-type du personnage «mauvais» possède un nez plus long (proéminence nasale plus grande), une proéminence mentonnière plus importante (angle cutané H plus important) et un étage supérieur plus grand que l’étage inférieur, ce qui est l’inverse du profil-type du personnage «bon». Discussion : Ces portraits types traduisent et influencent les préjugés (inconscients) du jeune et moins jeune spectateur (et du dessinateur) envers ses semblables.