John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Proposition d’un protocole définissant les facteurs limites des traitements de compensation de la classe III* Volume 87, numéro 2, Juin 2016

Auteur
* Auteur pour correspondance : jchaques@jchaques.es

Les patients présentant des dysharmonies squelettiques de classe III sont traités en orthodontie selon des protocoles orthodontico-chirurgicaux ou simplement orthodontiques par des compensations dento-alvéolaires dans une stratégie de camouflage. Les cas les plus sévères sont orientés vers des traitements chirurgicaux. Certains autres sont gérés seulement par l’orthodontie avec un pronostic raisonnable de résultat satisfaisant. Cependant, la conduite à tenir pour les cas limites reste à définir car la littérature orthodontique nous donne peu d’informations sur l’identification des facteurs à prendre en compte pour le choix de l’une ou l’autre modalité de traitement. De plus, la quantification de ces facteurs est pratiquement absente, ou rarement suggérée dans la littérature. Pour ces raisons, le processus de décision reste au stade de réflexion subjective fondée sur «le bon sens clinique» ou simplement réduite à «une supposition éclairée». Pour contribuer à résoudre ce problème et aider les cliniciens à trouver la meilleure solution pour un patient déterminé, nous proposons un protocole qui s’appuie sur quatre facteurs différents : la dysharmonie squelettique, la sévérité de la malocclusion, l’état parodontal et l’esthétique faciale. Pour chaque facteur, plusieurs paramètres seront évalués et pour certains, nous tenterons d’apporter des informations quantitatives avec des valeurs numériques de référence. Enfin, nous présenterons des exemples cliniques à l’appui des concepts évoqués en même temps que les différentes options thérapeutiques. Le plan de traitement finalement choisi et les résultats obtenus seront ensuite analysés pour chaque cas.