John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Proposition d’un indice définissant les indications médicales d’une disjonction intermaxillaire chez un sujet en période de croissance Volume 90, numéro 2, Juin 2019

Auteur
1 Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, CHRU, 1 place Alexis Ricordeau, 44000 Nantes, France
* Auteur pour correspondance : jean-michel.salagnac@orange.fr

Introduction : La disjonction intermaxillaire (DIM) ou expansion rapide maxillaire (ERM) est couramment utilisée par les orthodontistes pour la correction des déficits transversaux maxillaires chez les enfants et les adolescents présentant des anomalies transversales de l’occlusion dentaire et une voute palatine profonde. Cette insuffisance maxillaire transversale est souvent associée à des anomalies squelettiques antéro-postérieures de classe II ou de classe III, à des anomalies verticales et à des troubles fonctionnels, notamment de la ventilation. Elle consiste à séparer, en deux à trois semaines, les deux maxillaires droit et gauche, à l’aide d’un dispositif d’expansion fixé sur un appui dentaire ou osseux. Curieusement, les orthodontistes qui emploient souvent des dispositifs d’expansion utilisent de façon très inégale cette méthode, bien qu’elle soit le seul traitement efficace de la véritable insuffisance transversale maxillaire (ITM). Le diagnostic clinique des ITM est difficile à établir, ce qui ne permet pas de poser l’indication de la DIM avec précision. Matériels et méthodes : À partir de l’observation de la sémiologique clinique et radiologique, et de traitement de très nombreux patients, pendant plus de 45 années, il est possible de proposer un indice de diagnostic qui précise les indications de cette thérapeutique. Résultats : Cet indice de diagnostic, de maniement facile et rapide, est utilisable aisément en pratique quotidienne. Composé de quatre groupes d’items, il permet de prendre en compte tous les éléments nécessaires à la pose de l’indication médicale de la disjonction intermaxillaire. Il permet également d’évaluer son efficacité en comparant les scores avant et après traitement. Discussion : Bien que perfectible, il n’existe pas actuellement d’outil diagnostique comparable. Cet indice a pour objectif de préciser l’indication médicale de cette méthode et de réduire les disparités d’emploi de cette thérapeutique.