John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Prévention et traitement de la dysharmonie dento-maxillaire Volume 77, numéro 2, 78e réunion scientifique de la S.F.O.D.F. – Traitements orthodontiques précoces : les résultats justifient-ils les efforts consentis ? (2e partie)

Auteurs

La dysharmonie dento-maxillaire présente de nombreux signes cliniques et radiologiques permettant au praticien de poser un diagnostic précoce. Face à un manque de place sur l'arcade, l'orthodontiste dispose d'une large variété de possibilités thérapeutiques nécessitant relativement peu de coopération de la part du jeune patient, dont la durée est souvent limitée, et dont le but est de corriger une malocclusion débutante en dentition mixte ou d'éviter qu'elle ne s'aggrave. Le type de dysharmonie, sa sévérité et son étiologie orientent le choix thérapeutique entre la gestion de l'espace, l'augmentation de longueur d'arcade ou encore la réalisation d'extractions planifiées. Les objectifs principaux de l'intervention précoce en cas de dysharmonie dento-maxillaire sont de rétablir une occlusion équilibrée, mais également de réduire la durée et la complexité du traitement orthodontique en denture définitive.