JLE

L'Orthodontie Française

MENU

Plans de traitement atypiques et ancrage. Quels sont les critères de choix d’ancrage pour ces traitements complexes ? Volume 94, numéro 1, Mars 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

  • Figure 6

  • Figure 7

  • Figure 8

  • Figure 9

  • Figure 10

  • Figure 11

  • Figure 12

  • Figure 13

  • Figure 14

  • Figure 15

  • Figure 16

  • Figure 17

  • Figure 18

  • Figure 19
Auteurs
1 rue Thiers, 38000 Grenoble, France
Correspondance : sophie.rozencweig@wanadoo.fr

Introduction

En orthodontie, nous sommes conduits à résoudre des situations cliniques très diverses. Pour les plus classiques, l’élaboration du plan de traitement s’effectuera, avec l’expérience, assez rapidement. Pour les plus complexes, nous sommes amenés à réfléchir autrement. Parfois, nous sommes contraints de réviser, en cours de route, un plan de traitement parce que des facteurs imprévus rendent nos objectifs initiaux inaccessibles. Face à ces situations atypiques, le choix de l’ancrage se pose avec beaucoup d’acuité.

Méthodes

Au travers de la présentation de deux cas de traitement atypiques, nous discuterons de l’élaboration du plan de traitement, des alternatives et du choix de l’ancrage.

Conclusion

Ces dernières années, l’avènement des ancrages osseux a élargi notre périmètre d’action. Si, de prime abord, les systèmes d’ancrage conventionnels peuvent sembler appartenir à l’orthodontie du 20e siècle, nous pensons qu’ils demeurent une option à considérer lors de l’établissement de plans de traitement mêmes atypiques, tout autant pour leur apport sur le plan fonctionnel et esthétique que sur le plan du parcours de notre patient au cabinet.