John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Optimisation clinique du diagnostic des troubles temporo-mandibulaires Volume 91, numéro 1-2, Juin 2020 - Numéro spécial 93e réunion scientifique Lille 2022 : Le diagnostic en orthodontie : actualités et perspectives

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
  • Figure 12
Auteurs
1 4 place André Marie Burignat, 69330 Meyzieu, France
2 4 rue Paul Doumer, 63000 Clermont-Ferrand, France
* Correspondance

Introduction : L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) normale est la clé morphologique faciale permettant la fonction occlusale et situant le menton dans l’espace. Le diagnostic des troubles temporo-mandibulaires (TTM) est rendu complexe non seulement par l’étiologie multifactorielle de ces pathologies, mais aussi par la difficulté d’appréhender la douleur ressentie par le patient. Matériels et méthodes : À travers une revue de la littérature et nos exercices respectifs de plus de 30 années cliniques et d’enseignement, cet article survole les grands principes du diagnostic des troubles temporo-mandibulaires. Résultats : De très nombreux auteurs se sont intéressés aux problèmes posés par les pathologies ATM et il est tout à fait logique que plusieurs approches thérapeutiques soient proposées. Il importe avant tout qu’elles aboutissent à une stabilisation de l’occlusion. Au niveau diagnostique, seul un protocole précis et rigoureux, appliqué par tous, peut permettre un résultat thérapeutique acceptable pour chaque patient. Conclusion : L’orthodontiste peut et doit être le coordinateur de l’équipe pluridisciplinaire. Il intervient dans plus de 72 % des cas de troubles temporo-mandibulaires en proposant le choix le plus conservateur, le moins onéreux et le meilleur rapport coût / bénéfice pour le patient.