John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Occlusion pathogène et occlusion fonctionnelle : définitions des finitions Volume 77, numéro 4, Décembre 2006

Auteurs

L'appareil manducateur est largement adaptable et tolérant en particulier chez le jeune ; ceci est une chance mais aussi un danger car il y a toujours des limites à toutes choses. Mais bien malin serait celui qui prétendrait, à la faible lumière des données issues de l'E.B.M. (Evidence Based Medecine), définir la frontière entre occlusion physiologique et occlusion pathogène. Aussi l'optimisation des fonctions manducatrices par l'intermédiaire de fonctions occlusales "économes" reste un objectif de bon sens de tout traitement dentaire. Le bon sens se fondant sur les principes élémentaires de simplicité et d'ergonomie qui président à l'ensemble des "mécanismes" biologiques. Le respect du principe "centrage, calage, guidage" définit simplement mais précisément des rapports occlusaux induisant une stabilité mandibulaire facilitée (calage) et des fonctions globalement symétriques (centrage) et non verrouillées (guidage).