John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Modifications péri-orales fonctionnelles et morphologiques lors du traitement précoce des malocclusions de classe II division 1 avec des appareils d’éducation fonctionnelle de la gamme EF Line® Volume 89, numéro 3, Septembre 2018

Auteurs
1 49 avenue Saint-Charles, 34090 Montpellier, France
Daniel Rollet, co-auteur de cet article et à l’origine d’une grande partie de ce travail, est décédé avant d’avoir pu voir publiés les résultats de cette étude. Toutes nos pensées émues vont à sa famille et à ses proches.
* Auteur pour correspondance : ons.alouini@hotmail.fr

Introduction : L’objet de cet article est d’évaluer les effets d’une gouttière d’éducation fonctionnelle souple dans le traitement d’interception des dysmorphoses de classe II division 1. Materiels et Methodes : Une étude EGIDYS observationnelle prospective, multicentrique et non comparative a été menée chez 81 enfants de classe II division 1, présentant un ou plusieurs troubles dysfonctionnels. Les patients ont porté une gouttière souple de la gamme EF Line® à raison de deux heures minimum par jour et toute la nuit pendant douze mois, associée à des exercices d’éducation en fonction des cas. Ils ont été suivis après un mois, quatre mois et douze mois de traitement. La ventilation, la position linguale, la tension des lèvres et de la musculature péri-orale, la forme des arcades et les measures céphalométriques dento-squelettiques ont été évaluées au début et après un an d’éducation fonctionnelle. Resultats : À l’inclusion, l’examen fonctionnel montre que la majorité des enfants présentent une position de langue basse au repos, une ventilation buccale ou mixte, un tonus musculaire labial et péri-oral anormal et un maxillaire souvent étroit. L’examen céphalométrique initial enregistre les parameters suivants : surplomb, recouvrement incisif, inclinaison des incisives inférieures par rapport à la ligne A-Pog, angles SNA, SNB et ANB. Après douze mois d’éducation fonctionnelle avec une gouttière souple EF Line®, on observe une amelioration des fonctions de la sphère oro-faciale, objectivée par une correction de la position de la langue au repos, ainsi que de l’indice lingual en faveur d’une position de la langue contre le palais, une réduction de la tension de la lèvre inférieure au repos et en fonction, ainsi que des muscles buccinateurs, une augmentation de la capacité à respirer par le nez et un changement de forme du maxillaire en faveur d’une forme arrondie. On observe également une réduction importante du surplomb et du recouvrement incisif, ainsi qu’une baisse significative de l’angle ANB due à sa composante SNB qui est augmentée. Cette première étape du plan de traitement orthodontique aboutit à 73 % d’amélioration des dysmorphoses de classe II division 1. La correction de la malocclusion et des troubles fonctionnels est corrélée de manière significative à une bonne observance du port de la gouttière EF Line®. Conclusions : Cette étude a permis de montrer que les éducateurs fonctionnels souples EF Line®, de par leur conception, corrigent efficacement les troubles fonctionnels liés à une mauvaise position linguale et que cela entraîne des modifications dento-squelettiques positives par rapport à l’absence de traitement. D’un point de vue clinique, les gouttières souples EF Line® ont un intérêt dans le prétraitement orthopédique et orthodontique des dysmorphoses de classe II division 1.