John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Les classes II basales étudiées par les réseaux neuronaux Volume 79, numéro 2, Juin 2008

Auteurs
1 1a, rue de Haguenau, 67300 Schiltigheim, France
* jean.lavergne@cegetel.net

Le but de cette étude est d'envisager le devenir d'une population lorsque la régulation de la croissance faciale est optimale. Pour cela, nous utilisons un logiciel d'intelligence artificielle basé sur les réseaux neuronaux. Deux échantillons sont utilisés : l'un constitué de 100 individus avec une occlusion idéale et l'autre constitué de 500 patients avec une classe II basale. Le premier sert à entraîner le réseau pour lui apprendre les règles d'une régulation optimale de la croissance faciale. Ce réseau est ensuite appliqué au deuxième échantillon pour en étudier le devenir avec une croissance faciale parfaitement régulée. Après calcul, nous sommes en présence de deux échantillons, l'un mesuré, l'autre virtuel présentant tous les deux le même potentiel de croissance, mais dont seule diffère l'utilisation de ce potentiel de croissance. Dans l'échantillon virtuel, certains groupes de patients disparaissent et de grandes différences apparaissent entre les deux échantillons. Mais, néanmoins, dans l'échantillon virtuel, 1/3 des patients conserve une classe II basale.