John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Le préjudice réparable : la perte de chance Volume 84, numéro 1, 85e réunion scientifique de la S.F.O.D.F.

Auteur
* Auteur pour correspondance : alain.bery@wanadoo.fr

La chance est la probabilité que quelque chose se produise et, en ce sens, la perte de chance∗∗ peut se définir comme le préjudice résultant de la disparition de la probabilité d’un événement favorable (a contrario, la non-réalisation du risque∗∗∗). C’est un préjudice autonome, qu’il convient de distinguer du préjudice final. Le préjudice moral est une notion très proche de la perte de chance bien que reposant sur l’indemnisation d’un préjudice final d’affection.