John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

La main savante et le visage : optique et haptique chirurgicale Volume 81, numéro 4, Décembre 2010

Auteur
* Auteur pour correspondance : cmf@chu-amiens.fr

Pour le chirurgien de la face, l’ambiguïté du rapport entre main et visage est évidente, car si la première fonde étymologiquement le métier chirurgical, de quel visage s’agit-il ? De celui qui, caché derrière son masque, s’applique à réparer la défiguration ou de celui qui, objet et sujet de son attention, s’efforce de retrouver figure humaine et identité au fil des interventions ? L’analogie s’impose alors, celle du peintre et son modèle, du sculpteur et de la main qu’il façonne, du pianiste et de l’œuvre qu’il interprète, de l’écrivain et du souvenir qui déclenche le roman. C’est de cet affrontement des sens, mais aussi de leur enchevêtrement dans ce qui pourrait être appelé la tactilisation de la vue et la visualisation du toucher, cette communauté nécessaire entre l’optique et l’haptique dont il sera question. Appliquée à la greffe du visage, cette inquiétante étrangeté, l’interrogation schizophrène nous plonge derechef dans un vertige abyssal dont seule l’éthique, cette esthétique du dedans évite de nous y engloutir.