John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Évolution des dents de sagesse dans les traitements de classe II division 1 avec et sans extractions Volume 79, numéro 3, Septembre 2008

Auteurs
1 Département d'Orthopédie Dento-Faciale, Faculté
d'Odontologie, rue Guillaume Paradin, 69372 Lyon Cedex 08, France
* schauty@club-internet.fr

L'évolution de la troisième molaire mandibulaire est une source d'incertitude compte tenu des nombreux facteurs entrant en jeu pour permettre sa mise en place. En classe II division 1, les extractions de prémolaires sont parfois envisagées pour corriger la malocclusion sagittale. Des thérapeutiques alternatives sans extractions peuvent dans certains cas être proposées, comme le DAC. Quelle influence ces thérapeutiques avec ou sans extractions en classe II division 1 ont-elles sur la mise en place des dents de sagesse ? Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude clinique portant sur 60 sujets présentant une classe II, division 1 : 30 sujets traités sans extractions et 30 traités avec 4 extractions (dont 35–45). Nous avons observé les taux d'évolution des troisièmes molaires mandibulaires, le déplacement de la première molaire mandibulaire à l'intérieur de la mandibule et les modifications de la longueur d'arcade mandibulaire. Résultats : L'extraction des secondes prémolaires mandibulaires entraîne une importante augmentation des possibilités d'éruption des troisièmes molaires mandibulaires (qui passent de 10 à 50 %). Discussion : Conformément à d'autres publications, les extractions de secondes prémolaires mandibulaires, plus encore que celles des premières, entraîneraient une augmentation significative du taux d'évolution des dents de sagesse. Cependant, la probabilité d'inclusion n'est que réduite et reste relativement importante (50 % dans notre étude), avec le risque que le traitement entraîne au final l'avulsion du quart du capital dentaire du patient.