John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Efficacité des techniques de décortication alvéolaire sélective dans l’accélération du traitement orthodontique : une revue systématique de la littérature Volume 88, numéro 2, Juin 2017

Auteurs
* Auteur pour correspondance : victor.fau@orange.fr

Introduction : Les publications scientifiques concernant l’accélération du traitement orthodontique, et plus particulièrement les techniques chirurgicales de corticotomies alvéolaires ont vu leur nombre croître exponentiellement au cours de ces dernières années. L’objectif de cette revue systématique de la littérature était d’évaluer l’efficacité de ces corticotomies en se basant sur des études réalisées chez l’Homme. Matériel et méthode : La revue fut entreprise à partir des bases de données Medline et Web of Science Core Collection afin d’identifier les essais cliniques prospectifs contrôlés ayant pour critère de jugement principal la durée du traitement orthodontique ou la vitesse du déplacement dentaire. Résultats : Onze études répondaient à l’ensemble des critères d’inclusion. Six analysaient la durée du traitement et trouvaient des valeurs plus courtes dans le groupe expérimental que dans le groupe contrôle, avec un gain variant de 8 à 34 semaines. Cinq analysaient la vitesse du déplacement dentaire et trouvaient des valeurs 2,3 fois supérieures en moyenne au cours du premier mois dans les groupes expérimentaux et 1,9 fois au cours du deuxième et du troisième mois, enfin 1,3 fois au cours du quatrième mois. La technique semblait par ailleurs diminuer le risque de résorption radiculaire et améliorer l’ancrage molaire. De plus, elle présentait une bonne tolérance parodontale. Conclusion : La littérature actuelle met en exergue l’efficacité des décortications chirurgicales pendant les trois à quatre premiers mois post-opératoires. Des études prospectives plus longues devront être menées afin d’évaluer leurs effets sur le long terme.