John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Défaut primaire d’éruption: regard croisé entre le pédodontiste et l’orthodontiste Volume 91, numéro 1-2, Juin 2020 - Numéro spécial 93e réunion scientifique Lille 2022 : Le diagnostic en orthodontie : actualités et perspectives

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7

Tableaux

Auteurs
Université de Lille, Place de Verdun, 59000 Lille, France
* Correspondance

Introduction : Dans leur pratique quotidienne, l’orthodontiste et le pédodontiste ont pour objectif de s’assurer de la mise en place fonctionnelle de la denture permanente. De plus en plus confronté à des troubles de l’éruption sans obstacles apparents, le praticien peut rencontrer des difficultés diagnostiques, voire se sentir impuissant à mettre en place un plan de traitement approprié. Le défaut primaire d’éruption (DPE) est une pathologie bien documentée qui doit être différenciée de l’ankylose lors du diagnostic afin d’améliorer la prise en charge du patient. Matériels et méthodes : Une recherche extensive de la littérature scientifique a été réalisée afin de mettre à jour les connaissances sur le sujet et d’approfondir le diagnostic des défauts primaires d’éruption. Conclusion : L’exploitation des données scientifiques ainsi que l’utilisation de l’imagerie et de la génétique nous apportent les éléments nécessaires au diagnostic du défaut primaire d’éruption, permettent au pédodontiste et à l’orthodontiste d’éviter une insatisfaction lors de la prise en charge du patient qui sera informé en amont du traitement.