John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Contenir la correction des béances squelettiques. Comment améliorer la stabilité de nos résultats ?* Volume 87, numéro 4, 89e réunion scientifique SFODF Biarritz 2017 - première partie

Auteur
* Auteur pour correspondance : simonjlittlewood@aol.com

Introduction : La contention des béances squelettiques après traitement orthodontique relève du défi. S’il est possible d’identifier les facteurs étiologiques de la béance, alors un plan de traitement adapté puis un choix approprié de type de contention peuvent diminuer les risques de récidive. On sait aujourd’hui qu’il est instable de fermer les béances antérieures par égression des incisives. Le traitement orthodontique a généralement pour but de contrôler la position verticale des molaires maxillaires, mais également d’éliminer les facteurs étiologiques que sont les parafonctions en rééduquant la position de la langue. Les taux de récidive sont élevés, d’environ 20–30 %, l’approche chirurgicale offrant un peu plus de stabilité. Matériels et méthodes : Nous décrirons les diverses approches de la contention des béances permettant de restreindre l’éruption des dents postérieures tout en améliorant la position de la langue. Ces dispositifs de contention requièrent le plus souvent une excellente coopération du patient. Résultats : Il existe aujourd’hui un manque de preuves scientifiques pour affirmer que ces dispositifs sont performants. D’autres recherches sont nécessaires pour en confirmer l’efficacité.