John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Aspects histo-physiologiques du déplacement dentaire chez l'adulte Volume 71, numéro 4, Décembre 2000

Auteur

Au cours des dix dernières décennies, les orthodontistes ont été conduits à traiter de nombreux enfants et, récemment encore, l'orthodontie adulte s'est développée, grâce au succès rencontré par l'orthodontie linguale. Le praticien doit rester attentif, lorsqu'il traite des adultes en orthodontie, aux contraintes histologiques, physiologiques et anatomiques.

Les trois points suivants seront discutés dans cette présentation sur le mouvement dentaire orthodontique :

1) les différences osseuses des os du poignet et des os de la face, entre l'adulte et l'enfant, seront étudiées, tant du point de vue anatomique qu'histologique. La densité osseuse de l'os cortical et de l'os spongieux sera mise en exergue, en tenant compte de la croissance faciale et du mouvement dentaire. La densité osseuse et cellulaire de ces os sera examinée ;

2) les différences de croissance anatomique entre les os maxillaire et mandibulaire au cours du traitement orthodontique seront discutées, tant pour l'adulte que pour l'enfant, en utilisant une étude céphalométrique intégrant la croissance de la troisième molaire. En outre, le schéma de croissance de l'os mandibulaire, par comparaison à l'os maxillaire (point A) et non au crâne (S-N), sera mis en évidence par étude céphalométrique, tout en restant lié, non seulement avec la tendance de croissance mandibulaire, mais aussi avec le mouvement dentaire ;

3) la différence de la force d'occlusion entre l'adulte et l'enfant sera discutée au cours de notre étude, axée sur la physiologie. Une distinction sera faite en fonction des caractéristiques de l'occlusion, de la morphologie des articulations temporo-mandibulaires et du mouvement dentaire.