John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Application de l'analyse de Biggerstaff sur les effets verticaux de la disjonction Volume 75, numéro 3, La fente labio-maxillo-palatine (1re partie)

Auteurs

Objectif

Le but de la disjonction maxillaire est de provoquer une expansion transversale de l'ensemble des pièces squelettiques et d'obtenir un élargissement non seulement de l'arcade alvéolo-dentaire, mais aussi des fosses nasales. Cependant, il est souvent décrit dans la littérature orthodontique un effet de la disjonction sur la dimension verticale du sujet, avec une augmentation de la hauteur de l'étage inférieur de la face. L'objet de cette étude est de déterminer si l'analyse de biggerstaff est particulièrement adaptée à l'étude verticale du schéma facial.

Matériel

Nous illustrons cette méthode au travers de 2 cas cliniques.

Méthode

Cette analyse, basée sur des valeurs millimétrées et des proportions complète les valeurs angulaires traditionnelles et permet de mettre en évidence les effets éventuels de la disjonction sur l'équilibre des structures squelettiques et dento-alvéolaires du massif cranio facial.

Conclusion

L'analyse céphalométrique de Biggerstaff est particulièrement adaptée à l'étude verticale du schéma facial.