John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Analyse céphalométrique tridimensionnelle à 14 points : compensations des dysmorphies maxillo-faciales Volume 79, numéro 4, Décembre 2008

Auteurs
1 Département d'Orthopédie Dento-Faciale, Université Paul Sabatier
Toulouse III, 3 chemin des Maraîchers, 31400 Toulouse, France
* faure_ja@club-internet.fr

Le modèle céphalométrique à huit points de Treil et les paramètres alvéolo-dentaires permettent déjà une première description de l'architecture maxillo-faciale et de la denture. L'adjonction de six points permet la prise en compte d'un niveau intermédiaire, celui des bases osseuses maxillaires et mandibulaires. Ainsi, le modèle complet à 14 points permet une description complète de l'anatomie cranio-faciale avec trois niveaux d'analyse: la charpente ou l'enveloppe, les bases osseuses et les arcades alvéolo-dentaires. L'étude des corrélations dans les trois sens de l'espace, entre les paramètres des différents niveaux, précise la notion de compensation ; elle permet de comprendre la manière dont une dysmorphie squelettique se répartit entre les différents niveaux. Seules les compensations des dysmorphies verticales sont analysées ici.