John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Amélioration de la stabilité des mini-implants orthodontiques Volume 83, numéro 3, Septembre 2012

Auteurs
* Auteur pour correspondance : manuel.nienkemper@uni-duesseldorf.de

Dans le domaine de l’ancrage squelettique, le recours aux mini-implants orthodontiques ne cesse de se développer. Cependant, le principal problème reste leur taux relativement élevé de perte de 16,4 %. Si l’on analyse les publications traitant des causes de perte d’implants, il s’avère que l’insertion de mini-implants plus importants en taille dans la région antérieure et médiane du palais aboutit à une grande stabilité ainsi qu’à un taux élevé de succès. De plus, la stabilité du couplage mini-implant/suprastructure est déterminante dans le succès. L’utilisation de mini-implants dont la tête possède un pas de vis interne permet la mise en place vissée stable de différents types d’abutments (piliers). Grâce à de longues plaques perforées spéciales, il est possible de relier deux mini-implants entre eux et d’augmenter ainsi leur stabilité. Un système d’éléments préfabriqués permet l’élaboration rapide de différents types de mécaniques orthodontiques efficaces (systèmes mécaniques efficaces).