John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

À propos d’un cas de résorptions radiculaires sévères en orthodontie : quelle étiologie et quelle prise en charge? Volume 88, numéro 2, Juin 2017

Auteurs
* Auteur pour correspondance : charlesdubernard@hotmail.com

Introduction : Les résorptions radiculaires sont, avec les taches de déminéralisation, un des inconvénients de nos traitements qui, même s’ils sont peu fréquents, ne doivent pas être occultés face aux nombreux bénéfices de nos thérapeutiques. À la différence des déminéralisations prévenues par des mesures hygiéno-diététiques adaptées, les résorptions radiculaires peuvent survenir quelle que soit la coopération du patient. Elles doivent faire l’objet d’une attention particulière avec dépistage radiologique avant, pendant et après le traitement. Matériel et Méthode : Après des rappels bibliographiques, le cas clinique présenté illustrera le rôle de l’orthodontie dans la préservation ou la gestion de dents lésées par des inclusions canines. Discussion : La discussion portera sur la prévention et l’interception de ces phénomènes, sur la recherche étiologique dans ce cas clinique, sur la surveillance et le pronostic des dents résorbées. Conclusion : Avant de conclure, nous évoquerons l’apport de la tomographie volumique à faisceau conique dans le diagnostic de résorptions radiculaires.